Guide sur la levée de fonds pour les start-up

Le Startup Index fournit des informations basées sur des données concernant les dernières tendances en matière de levée de fonds et des conseils pour convaincre les investisseurs.

À propos de nos recherches 

Notre recherche est basée sur des données et démystifie le processus de levée de fonds des start-up tout en répondant aux nombreuses questions que se posent les fondateurs sur ce qui se passe lors d’une levée de fonds financée par du capital-risque. 

Notre approche de la recherche 

Participer à notre étude

Nos travaux de recherche sont entièrement tributaires des réponses à nos questionnaires et argumentaires soumis par les fondateurs de start-up. Pour nous faire part de votre expérience, de vos processus et de vos résultats en matière de financements obtenus, répondez à notre enquête sur la levée de fonds dans les start-up. Toutes les données à l’enquête sont agrégées. Les réponses individuelles restent strictement confidentielles.


DBX_Founder_image
Répondre au questionnaire pour les fondateurs


DBX_Founder_image
Répondre au questionnaire pour les investisseurs

Levée de fonds en pré-amorçage pour les start-up : tout ce qu’il faut savoir

Les investisseurs n’ont jamais passé aussi peu de temps à examiner les argumentaires en 2023 

Entre 2022 et 2023, le temps de lecture moyen des argumentaires a considérablement diminué, tant pour les entreprises ayant réussi à lever des fonds que pour celles ayant échoué.   

En comparant la première visite aux suivantes, nous avons constaté que, par rapport à 2022, les sociétés de capital-risque avaient passé plus de temps en 2023 sur les argumentaires qui n’ont pas eu de succès. Même lorsqu’une présentation ne faisait pas bonne impression au premier abord, les investisseurs lui donnaient peut-être une autre chance en la réexaminant de plus près une seconde fois pour s’assurer de ne rater aucun potentiel d’innovation.

La rentabilité à long terme devient une préoccupation majeure

Alors que les attentes du marché de la levée de fond se sont durcies entre 2022 et 2023, les investisseurs ont prêté plus particulièrement attention aux sections concernant les finances, le modèle économique et l’attractivité. En effet, la section sur les finances était la quatrième section la plus scrutée par les investisseurs en 2023. Les sociétés de capital-risque ont également passé respectivement 48 % et 25 % de temps en plus sur les sections portant sur le modèle économique et l’attractivité. Les présentations n’ayant pas abouti à un financement ont fait l’objet d’encore plus d’attention de la part des investisseurs qui, en 2023, ont passé 110 % de temps en plus sur les diapositives portant sur l’attractivité et 85 % de temps en plus sur celles concernant le modèle économique. La section concernant la concurrence a été beaucoup moins consultée, et les investisseurs ont privilégié les présentations qui, d’entrée de jeu, faisaient le lien entre le produit et le modèle économique.

Découvrir toutes les grandes tendances en levée de fonds de pré-amorçage

Pre-seed pitch deck trends: Compared to 2022, in 2023, investors spent 48% and 25% more time scrutinizing business model and traction sections, respectively. Share on X

Plus d’entreprises du sud ou de l’ouest des États‑Unis en 2022 et 2023

Dans le sud et l’ouest des États-Unis, le nombre d’entreprises en phase de pré-amorçage augmente fortement d’une année sur l’autre. Ces changements sont peut-être dus au fait que, suite à la réduction des effectifs dans le secteur, les employés de la tech créent des entreprises. Et dans le cas du sud des États‑Unis, les déplacements importants de populations vers le sud-est du pays peuvent expliquer le phénomène. Les entreprises en phase de pré-amorçage en dehors des États‑Unis représentent environ un tiers de notre ensemble de données.

Découvrir toutes les grandes tendances en levée de fonds de pré-amorçage

Analyse des argumentaires de pré-amorçage

Modèle des argumentaires de pré-amorçage

Pour aider les fondateurs en phase de pré-amorçage à créer des argumentaires efficaces, nous avons publié un guide sur l’art et la science de créer un argumentaire, section par section. Ce guide est basé sur nos recherches sur les start-up en pré-amorçage et montre les aspects spécifiques de ces types d’argumentaire par rapport aux phases suivantes. Nous avons également créé des modèles d’argumentaires que les fondateurs peuvent personnaliser avec des éléments propres à leur propre expérience.

Télécharger le guide et les modèles

Levée de fonds en amorçage pour les start-up : tout ce qu’il faut savoir

Alors que la tendance est au ralentissement, en 2023 les sociétés de capital-risque ont passé moins de temps à examiner les argumentaires d’amorçage qu’en 2022. Nous avons constaté que bien que les sections de base des présentations comme celles concernant le produit et le modèle économique restent importantes, les investisseurs prêtaient davantage attention aux sections sur la concurrence et « Pourquoi maintenant ? », qui traitent directement de l’environnement actuel du marché.

Le temps de lecture des argumentaires passe sous la barre des 2 minutes en 2023

Comme pour la phase de pré-amorçage, le temps passé sur les argumentaires d’amorçage a diminué en 2023, avec un temps de lecture moyen passant sous la barre des deux minutes pour la première fois.

Si l’on compare la première visite aux suivantes, on constate que les investisseurs ont passé beaucoup moins de temps sur les présentations qu’ils avaient déjà consultées, qu’elles aient porté leurs fruits ou pas. Il est possible qu’en phase d’amorçage de nombreux investisseurs donnent plus d’importance à la première lecture.

Découvrir toutes tendances en levée de fonds d’amorçage

Seed fundraising trend: Investors spent 20% less time evaluating seed decks in 2023 compared to 2022 (1:56 on average). Share on X

Les investisseurs évaluent les chances de réussite des fondateurs d’entreprises en phase d’amorçage en période d’incertitude

Lors de l’analyse des présentations d’amorçage en 2023, les sociétés de capital-risque se sont davantage intéressées à la façon dont les fondateurs répondent aux défis du marché actuel et se créent de futures opportunités. D’une part, elles ont consacré plus de temps à des sections comme « Pourquoi maintenant ? », dont le temps de lecture figure en troisième position des temps de lecture les plus longs en 2023. D’autre part, les investisseurs ont également passé plus de temps sur les sections concernant la concurrence (88 %) et l’attractivité (33 %), ce qui suggère qu’ils s’intéressent aux entreprises dont les problématiques sont ponctuelles et qui présentent un potentiel de réussite à long terme.

Découvrir toutes tendances en levée de fonds d’amorçage

Contacter plus d’investisseurs ne donne pas de meilleurs résultats 

Nos données montrent une faible corrélation entre le nombre d’investisseurs contactés et le nombre de réunions. Néanmoins, elles montrent une corrélation encore plus faible entre le nombre d’investisseurs contactés et le montant de la levée de fonds d’amorçage. En contactant les bonnes sociétés de capital-risque et en privilégiant ainsi la qualité à la quantité, les fondateurs pourront travailler plus intelligemment lors de la levée de fonds, sans pour autant devoir redoubler d’efforts.

Découvrir toutes tendances en levée de fonds d’amorçage

Analyse des argumentaires d’amorçage

Les présentations d’amorçage qui ont porté leurs fruits en 2023 ont dévié de la composition classique d’un argumentaire : au lieu de mettre en avant les sections concernant le problème et la solution, elles incluaient la section « Pourquoi maintenant ? » après la première diapositive portant sur la mission de l’entreprise. Par ailleurs, par rapport aux présentations qui n’ont pas eu de succès, elles introduisaient généralement plus tôt dans l’argumentaire les sections portant sur le produit et le modèle économique.

Modèle des argumentaires d’amorçage

Pour aider les fondateurs en phase d’amorçage à créer des argumentaires efficaces, nous avons publié un guide sur l’art et la science de créer un argumentaire, section par section. Ce guide est basé sur nos recherches sur les start-up en phase d’amorçage et montre les aspects spécifiques de ces types d’argumentaire par rapport à ceux qui sont conçus pour la phase de pré-amorçage. Nous avons également créé des modèles d’argumentaires que les fondateurs peuvent personnaliser avec des éléments propres à leur propre expérience.

Télécharger le guide et les modèles

Préjugés racistes et sexistes dans les levées de fonds pour les start-up

Différents impacts du ralentissement de la levée de fonds

En 2022, l’environnement macroéconomique a suscité un climat compliqué pour les fondateurs cherchant à lever des fonds, mais toutes les équipes n’ont pas été touchées de la même manière. Nos données montrent que toutes les équipes en phase de démarrage (pré-amorçage et amorçage) ont levé moins de fonds dans ce contexte d’incertitude économique et d’hésitation des investisseurs. Par ailleurs, les équipes exclusivement féminines ou comprenant des personnes issues de différentes minorités ont dû faire face à des défis particuliers*. Par exemple, les équipes composées uniquement de femmes ont collecté 36 % de fonds en moins que les équipes totalement masculines (25 % de moins en 2021).

* Dans cet ensemble de données, le terme “minorité” fait référence aux personnes interrogées s’identifiant comme non blanches.

En 2021, les équipes entièrement féminines avec des membres issus de différentes minorités ont enregistré les plus fortes progressions par rapport à l’année précédente en matière d’organisation de réunions d’investisseurs. En 2022 en revanche, le nombre moyen de réunions pour ces équipes est retombé au niveau de 2020.

En savoir plus sur les préjugés chez les investisseurs

Genre et attention portée aux argumentaires

Comme au cours des années précédentes, en 2022, les investisseurs ont passé plus de temps à examiner les sections décrivant des équipes composées uniquement de femmes, avec en moyenne 125 % de temps en plus que pour les équipes composées uniquement d’hommes. Dans le sillage des années précédentes, les diapositives des équipes exclusivement masculines présentaient l’une des durées de visionnage les plus faibles.

Les sociétés de capital-risque ont passé 103 % de temps en plus sur les sections concernant les produits des dossiers exclusivement masculins et 125 % plus de temps sur les sections portant sur la mission de leur entreprise.

En savoir plus sur les préjugés chez les investisseurs

Origine ethnique et attention portée aux argumentaires

Lorsque l’on analyse le temps de consultation des argumentaires en fonction des données démographiques ethniques, quatre sections se distinguent particulièrement ; les équipes comprenant des personnes issues des minorités étant davantage examinées que les autres. Tout d’abord, les investisseurs en capital‑risque ont passé 25 % plus de temps sur les sections des équipes comprenant des personnes issues des minorités que pour les autres. Ils ont également passé 28 % plus de temps à examiner les sections consacrées à l’attractivité de ces équipes.

Les investisseurs ont également passé 55 % plus de temps à examiner les sections consacrées à la concurrence des équipes comprenant des personnes issues des minorités que pour les autres équipes. L’écart le plus important est apparu lors de la comparaison des sections relatives à la taille du marché : les sociétés de capital‑risque ont consacré 67 % de temps en plus à ces sections lorsqu’il s’agissait d’une équipe comprenant des personnes issues des minorités.

En savoir plus sur les préjugés chez les investisseurs

Indicateurs d’intérêt pour les argumentaires

  • Liens créés par les fondateurs : nombre de liens vers des argumentaires envoyés par les fondateurs
  • Interactions avec les investisseurs : niveau d’activité des sociétés de capital-risque sur ces fichiers
  • Temps passé par les investisseurs : temps moyen que les investisseurs consacrent à la lecture des argumentaires